La France a précommandé 200 millions de doses de vaccins contre la Covid-19. Les premiers devraient être disponibles à partir de janvier 2021, pour les résidents des EHPAD. Le gouvernement a déjà fait part de son souhait de placer les médecins généralistes au cœur de la stratégie vaccinale.

Une campagne de vaccination à partir de janvier 2021

Les tout premiers patients ont été vaccinés : en Grande-Bretagne, la campagne vaccinale contre la Covid-19 a débuté mardi 8 décembre. En France, les premières doses devraient être injectées à partir de janvier 2021, en attendant le feu vert de l’Agence européenne du médicament. L’instance sanitaire examine actuellement les vaccins des laboratoires Pfizer et BioNTech, Moderna et Astra Zeneca. 

Les médecins généralistes en première ligne

Le gouvernement français a déjà commandé un potentiel de 200 millions de doses, auprès de différents laboratoires. Le Premier ministre, Jean Castex, a déjà fait savoir que les médecins généralistes seraient au cœur de la future stratégie vaccinale : “La confiance passe d’abord par la place que nos professionnels de santé tiendront dans notre stratégie vaccinale. Il est souhaitable que le médecin généraliste soit au cœur du dispositif, et en particulier le médecin traitant”

D’ores et déjà, les généralistes sont en première ligne, interrogés par des Français réticents vis-à-vis de cette prochaine vaccination – les sondages font apparaître qu’un sur 2 a l’intention de se faire vacciner. “Ils nous posent tous la question”, confirme au Monde le docteur Jacques Battistoni, médecin généraliste à Ifs, dans le Calvados, et président du syndicat MG France. 

Une stratégie vaccinale pour des publics prioritaires

Le 30 novembre, la Haute autorité de santé (HAS) a émis ses recommandations sur la priorisation des personnes à vacciner. “Deux critères principaux ont été pris en compte pour établir cette priorisation : l’existence d’un facteur de risque individuel de développer une forme grave de la maladie et l’exposition accrue au virus”, détaille la HAS.

Plusieurs phases de vaccination ont été annoncées par les pouvoirs publics

En janvier et février 2021 :

  • les personnes âgées résidant en établissements ;
  • les professionnels y exerçant et présentant un risque élevé (âge supérieur à 65 ans, pathologies).

Soit 1 million de personnes.

A partir de mars 2021 :

  • d’abord les personnes âgées de plus de 75 ans, puis les personnes âgées de plus de 65 ans et atteintes de pathologies, ainsi que les professionnels de santé et du médico-social de plus de 50 ans et atteints de pathologies – soit 14 millions de personnes ;
  • puis les autres tranches de la population susceptibles d’être infectées et non ciblées antérieurement.

Le premier vaccin utilisé devrait être celui produit par Pfizer et BioNTech. Nécessitant d’être stocké à une température de – 80°C, une logistique importante devra se mettre en place. Arriveront par la suite les vaccins de Moderna, Astra Zeneca, CureVac, Janssen et Sanofi, selon les dates effectives d’autorisation de mise sur le marché et de livraison, précise le ministère des Solidarités et de la santé. 

Dans cette nouvelle étape de la lutte contre la pandémie de Covid-19, Doctolib sera à vos côtés et vous accompagnera au quotidien afin que tout se déroule le mieux possible.

 

L’équipe Doctolib.