Depuis le 15 septembre 2018, les actes de téléconsultation sont désormais pris en charge par le régime obligatoire et par les complémentaires de santé. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la consultation vidéo en 5 questions.‍

1. Qu’est-ce que la consultation vidéo ?

La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. La téléconsultation est un acte de télémédecine reconnu qui permet à un professionnel médical de consulter un patient à distance.

2. Quelles sont les conditions préalables à une consultation vidéo ?

Il est nécessaire que le médecin téléconsultant connaisse son patient : les téléconsultations sont remboursées sur la base habituelle de remboursement si au moins une consultation physique a eu lieu au cours des 12 derniers mois précédant la téléconsultation.

Il existe toutefois certaines exceptions au parcours de soin habituel :

  • les prises de rendez-vous avec une spécialité à accès direct (gynécologue, ophtalmologue, psychiatre, stomatologue, pédiatrie),
  • les patients de moins de 16 ans,
  • les patients atteints d’une Affection Longue Durée,
  • dans le cas où le patient n’a pas accès à son médecin traitant dans un délai compatible avec son état de santé, il peut consulter un médecin appartenant à une organisation territoriale reconnue sans l’avoir vu dans les 12 derniers mois et être remboursé sur la base habituelle de remboursement,
  • les patients présentant les symptômes de l’infection ou reconnus atteints du Covid-19 (décret valable jusqu’au 30 avril 2020).

A noter que tout médecin peut recourir à la téléconsultation, quels que soient sa spécialité, son secteur et son lieu d’exercice, pour tout patient, partout en France métropolitaine et dans les DROM, à condition de disposer des équipements adéquats.

3. Comment se déroule une consultation vidéo ?

Pas d’inquiétude, une téléconsultation se déroule comme une consultation classique !

Suite à une demande de rendez-vous, le patient reçoit un lien de connexion sécurisé pour effectuer sa téléconsultation. A l’issue de celle-ci, le médecin peut établir, si nécessaire, une prescription qui sera envoyée au patient sous format électronique ou papier dans un cadre sécurisé garantissant la confidentialité des données du patient. Les soins prescrits sont remboursés dans les conditions habituelles.

A la fin de la téléconsultation, le médecin rédige un compte-rendu, l’archive dans son dossier patient, dans son Dossier Médical Partagé (DMP) le cas échéant et le transmet au médecin traitant si nécessaire.

4. Comment payer et être remboursé pour une consultation vidéo ?

Le tarif d’une téléconsultation ainsi que le montant du remboursement (si les conditions évoquées précédemment sont respectées) sont identiques à ceux d’une consultation classique selon la spécialité et la convention du praticien (secteur 1 ou 2).

De même, le mode de paiement d’une téléconsultation est identique à une consultation classique : le médecin précisera ses modalités de règlement (virement, paiement en ligne, chèque).

5. Pourquoi réaliser une consultation vidéo ?

En tant que praticien, cela vous permet :

  • de diminuer les sollicitations informelles : transformez les emails, SMS et appels de vos patients en téléconsultations rémunérées et échangez des documents avec eux de manière 100% sécurisée: renouvellement d’ordonnance, résultats d’examens…
  • d’optimiser votre temps médical : gagnez du temps sur les consultations sans examen et gagnez en flexibilité en organisant votre temps entre téléconsultations et consultations physiques.
  • d’améliorer la prise en charge de vos patients : évitez un déplacement à vos patients si la consultation ne nécessite pas un examen physique et améliorez leur prise en charge en proposant des disponibilités plus courtes.

Protection des données de santé

Doctolib respecte la réglementation française et européenne sur la protection des données personnelles de santé, en particulier le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) et la Loi “Informatique et Libertés” (LIL), et garantit le plus haut niveau de sécurité pour les données de vos patients.

Les flux vidéos et les documents partagés entre le praticien et ses patients à l’issue d’une vidéo consultation sont totalement sécurisés : flux vidéos chiffrés de bout en bout et non enregistrés, hébergeurs de données agréés données de santé (HDS).