Installé depuis 10 ans dans le nord de la France, Thibault Galand est un jeune kinésithérapeute. Il est spécialisé dans la rééducation vestibulaire, qui traite les déséquilibres de l’oreille interne. Thibault est un pionnier Doctolib, et fait partie des bêta-testeurs des nouvelles fonctionnalités. Il nous raconte comment Doctolib a parfaitement trouvé sa place dans sa pratique, en améliorant le quotidien au cabinet. 

Comment Doctolib a considérablement allégé le planning de Thibault en réduisant ses tâches de secrétariat

Thibault exerce dans un cabinet avec cinq confrères kinésithérapeutes et deux orthoptistes. Si l’ambiance y est bonne, c’est bien au niveau de la gestion des rendez-vous que le bât blesse. “Nous avons une ligne téléphonique pour tout le monde, et lorsqu’un patient appelle, ça sonne dans les six salles des kinés… j’ai enfin pu couper le téléphone dans ma salle ! ”. Un secrétaire médical ? “Cela ne serait pas pertinent en l’état actuel des choses : la personne ne ferait que répondre au téléphone, car chaque praticien se charge de ses tâches administratives”. 

Thibault parle donc de “libération” pour qualifier l’arrivée de Doctolib dans sa pratique, à l’occasion du premier confinement. “Je n’ai plus à gérer le téléphone !” s’enthousiasme Thibault. “En plus des bons échos que j’avais déjà eus, une de mes consoeurs a testé la solution Doctolib avec succès… j’ai suivi, et aujourd’hui je ne pourrais pas revenir en arrière.”  

Un fonctionnement fluide au quotidien et sur le long terme

Thibault gère lui-même la création de certains rendez-vous : les visites à domicile et les créneaux réguliers bloqués pour ses patients chroniques. “Mais ces rendez-vous sont intégrés à l’agenda Doctolib, et les patients y ont accès et peuvent les modifier directement en ligne”, précise-t-il. Tous les autres créneaux sont disponibles sur son agenda Doctolib. 

Thibault se réjouit de voir que tous ses patients se sont facilement adaptés à l’outil Doctolib. “Après quelques semaines d’adaptation, tout le monde a pris l’habitude de prendre ses rendez-vous directement sur mon agenda en ligne.” Jusqu’à des profils pour le moins surprenants : “mon patient de 91 ans fait de même”, s’amuse-t-il. Il évalue à 95 % la proportion de ses patients satisfaits de l’outil Doctolib, et se félicite de n’avoir perdu aucun patient en route. “Les patients sont la richesse de ce métier. Et Doctolib me permet de leur accorder tout mon temps”. 

Doctolib, un outil rentable rapidement pour les kinés 

Si Thibault avait quelques doutes auparavant, il explique désormais que l’outil Doctolib s’est adapté à sa pratique. “Kiné, c’est un métier de contact. Désormais je peux me permettre de ne plus répondre au téléphone lorsque je suis avec un patient. Je lui accorde tout mon temps et toute mon attention durant la consultation qui nous est réservée. Doctolib a un coût financier mais le temps que je gagne me fait rentabiliser cette solution”. 

Une fonctionnalité de l’agenda lui est aussi particulièrement utile : “la rééducation vestibulaire fait partie des choix de consultation. Ma spécialité est donc bien visible sur l’outil : les patients qui en ont besoin ou les professionnels de santé qui veulent m’adresser un patient sont donc certains de viser juste”, explique Thibault. 

Quelques pistes d’amélioration au quotidien  

Thibault mentionne la prise de rendez-vous multiples, qui s’applique particulièrement à la pratique des kinésithérapeutes. “Nous avons souvent besoin de fixer plusieurs rendez-vous à l’avance, ce serait un vrai plus pour nous et nos patients”. Thibault souhaite aussi voir la coordination entre les professionnels de santé s’intensifier : “le lien entre les cabinets est de plus en plus important dans nos pratiques, et je pense que Doctolib a un vrai rôle à jouer ». 

Découvrez les solutions Doctolib pour les masseurs-kinésithérapeutes.

L’équipe Doctolib.