Certains patients, ou même des médecins, sont encore réticents face à la téléconsultation. Pourtant, il s’agit bien d’un acte médical à part entière, efficace, pris en charge par l’Assurance Maladie et les mutuelles. La téléconsultation présente en outre de nombreux avantages. Halte aux idées reçues !

La téléconsultation est une consultation (presque) comme les autres

De nombreuses consultations se déroulent sans aucun examen clinique – en particulier les visites de suivi pour un patient souffrant d’une pathologie chronique, les demandes d’avis médical ou les renouvellements d’ordonnance. Dans ces situations, la présence physique du patient au cabinet n’a rien d’indispensable. En téléconsultation, le patient reçoit la même attention, la même écoute et la même qualité d’accompagnement que s’il était venu au cabinet.

« Les expressions, la posture du patient, on les voit aussi en téléconsultation. On observe ce qui se passe dans les yeux, on voit les mimiques », souligne le Docteur David Elia, Gynécologue.

Consultation au cabinet et téléconsultation sont complémentaires

Il n’est pas question de plaider le « tout à distance » : la téléconsultation est complémentaire des consultations physiques. Et, comme le rappelle le Docteur David Elia, « si le confrère estime qu’il ne peut pas correctement poser un diagnostic ou instituer un traitement, rien n’empêche bien sûr de demander au patient de consulter au cabinet ».

La téléconsultation est un acte médical reconnu par l’Assurance Maladie

La prise en charge de la téléconsultation par l’Assurance Maladie et les mutuelles est identique à celle d’une consultation classique. Le patient peut être exonéré d’avance de frais selon les règles habituelles.

Pour garantir un suivi optimal du patient, une seule obligation est fixée : le médecin doit connaître le patient, et l’avoir rencontré au moins une fois, lors d’une consultation en cabinet, dans les 12 mois précédant la téléconsultation.

« Depuis septembre 2018, tous les assurés peuvent bénéficier d’une téléconsultation et tous les médecins peuvent recourir à ce type de consultation quelle que soit leur spécialité et quel que soit leur mode (salarié ou libéral) et leur lieu d’exercice (cabinet de ville, maison de santé, hôpital, clinique…). Pour être prise en charge par l’assurance maladie, la téléconsultation doit s’inscrire dans le respect du parcours de soins et résulter de l’orientation initiale du médecin traitant. »¹

Les patients de tous âges adoptent la téléconsultation

Les « jeunes patients connectés » ne sont pas les seuls à adopter la téléconsultation. Des patients de tout âge y ont recours – jusqu’à 70 ans, et au-delà. Et les seniors l’ont même massivement adoptée pendant le confinement imposé par l’épidémie de Covid, pour maintenir leur suivi sans prendre le risque de fréquenter les salles d’attente des médecins. 

Mais aussi pour son côté pratique. « C’était bizarre de discuter ainsi à distance, mais je me suis sentie écoutée » témoigne ainsi une lectrice de 70 ans du magazine Notre Temps², qui a eu recours à la téléconsultation lors d’une forte fièvre en pleine période d’alerte météo….

Il n’est par ailleurs pas nécessaire d’être un « expert » pour recourir à la téléconsultation.

La transmission d’information est très simple avec la téléconsultation

Le patient peut partager avec son médecin tout document (résultat d’examen, courrier d’un confrère, compte-rendu d’opération…) soit en le transmettant en amont, soit en lui présentant en vidéo lors de la téléconsultation.

La sécurité et la confidentialité sont garanties

Bien sûr, on pourrait envisager une consultation vidéo via Whatsapp ou Skype. « Mais au cours d’une téléconsultation, on échange évidemment des données de santé. Mieux vaut donc utiliser des plateformes sécurisées », conseillait Lydie Canipel, vice-présidente de la Société française de santé digitale à 60 Millions de Consommateurs au plus fort de la crise sanitaire.³

L’outil de téléconsultation de Doctolib garantit en effet une totale protection des données du patient, le respect du secret médical et la sécurité des moyens de paiement.

Les échanges sont chiffrés de bout en bout, les données médicales et documents sont stockés sur des serveurs sécurisés, agréés Hébergeurs de Données de Santé, et le paiement en ligne est réalisé par un prestataire spécialisé.

La téléconsultation offre des avantages au patient

Avec la téléconsultation :

  • le patient ne perd pas de temps en déplacement. Il est plus facile pour lui de trouver un moment libre : le temps nécessaire est uniquement celui de la consultation;
  • le patient évite un déplacement qui peut être matériellement ou physiquement difficile (patients isolés, jeunes enfants, patients en déplacement, en France voire à l’étranger), mais aussi la fatigue et l’attente;
  • le patient obtient plus rapidement un rendez-vous – dans la majorité des cas en moins de 48h avec Doctolib;
  • L’ordonnance établie par le médecin peut être envoyée au patient (via son espace Doctolib) qui l’imprimera, soit transmise directement au pharmacien si le patient le souhaite.

Des avantages appréciés : 92% des patients ayant testé la téléconsultation Doctolib la recommanderaient à leurs proches.

A savoir !

Le choix de la téléconsultation peut aussi être un choix écologique : en évitant un déplacement du patient (ou du médecin), elle a un impact positif sur l’environnement. Un « bénéfice collatéral » qui n’est pas anodin, lorsque l’on sait que des millions de téléconsultations se déroulent désormais chaque mois en France.

La téléconsultation profite aussi au médecin

La téléconsultation peut même parfois être plus efficace qu’une consultation classique : « Lors d’une consultation vidéo, on reste souvent plus dans la question initiale » analyse le docteur Peterschmitt, médecin généraliste près de Mulhouse. Le patient a préparé ses questions, ses documents, reste concentré sur les échanges avec son médecin…

La téléconsultation permet aussi de valoriser chaque acte médical, tout en le sécurisant. Le « bénévolat » des réponses aux mails ou aux appels téléphoniques disparaît au profit de téléconsultations, qui permettent un véritable échange entre le médecin et le patient et donc une réponse plus pertinente.

Enfin, la téléconsultation donne plus de souplesse au soignant, et permet de maintenir le lien avec les patients: durant le confinement, de nombreux praticiens (médecins, psychologues…) ont proposé la téléconsultation en ouvrant même des créneaux les samedis et dimanches !  

L’équipe Doctolib.

 

¹ Portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches – Télémédecine : qu’est-ce que la téléconsultation et la télé-expertise ? 

² Notre tempsLa téléconsultation, ce que vous en pensez (09/03/20)

³ 60 millions de consommateurs – Téléconsultation : accès facilité pendant le confinement (16/04/20)