Le mal-être actuel des Français, soumis aux conséquences sanitaires, économiques et psychiques de l’épidémie, a braqué les projecteurs sur la santé mentale et le besoin de plus collaborer entre professionnels intervenants dans ce champ. Le Docteur Jean-François Costemale-Lacoste, psychiatre, Caroline Delannoy et Danaë Holler, psychologues, ont échangé sur le sujet et apporté leur expérience de terrain lors des derniers “Rendez-vous du Doctolab”. Un débat riche d’enseignements, à retrouver en replay.

Les professionnels de la santé mentale invités des “Rendez-vous du Doctolab” 

Deux psychologues et un psychiatre qui dialoguent et échangent sur la façon d’améliorer l’accès des Français à un professionnel de la santé mentale : la dernière édition des “Rendez-vous du Doctolab” a laissé la parole à Caroline Delannoy, Danaë Holler et au Dr Jean-François Costemale-Lacoste sur un sujet en plein dans l’actualité. Un débat riche d’enseignements, suivi par plus de 600 inscrits, et disponible dès maintenant en replay.

De nouveaux patients consultent

Les effets de la crise sanitaire sur le moral et le psychisme des Français sont préoccupants, et se ressentent jusque dans les cabinets de psychiatres, psychologues et médecins généralistes. Depuis quelques semaines, de nouveaux patients viennent consulter. “Au tout début de cette pandémie, il n’y a pas eu immédiatement de grosse vague. Cela a été beaucoup plus progressif”, constate Danaë Holler, psychologue clinicienne à Paris, qui reçoit plus de monde depuis le deuxième confinement. “On voit des patients qui ne viennent pas forcément sur du long terme. Ils viennent ponctuellement pour avoir des outils, par exemple pour réguler le stress”, ajoute-t-elle. 

Un changement de regard sur la santé mentale

Comme elle, les ¾ des psychologues interrogés par notre sondage exclusif font face à une montée en charge de leur activité ces dernières semaines, liée notamment à l’afflux de nouveaux patients. La Covid-19 a eu – au moins – cet impact positif : elle a braqué les projecteurs sur l’importance de la santé mentale et fait changer les regards sur le sujet. “J’espère que ce qu’on est en train de traverser aura mis la lumière sur les difficultés psychologiques que tout un chacun peut rencontrer et que peut-être, les personnes iront consulter de manière plus aisée”, note le Dr Jean-François Costemale-Lacoste, psychiatre à Lyon. 

La collaboration entre professionnels, un indispensable

Au-delà de la prise en charge immédiate des patients, les invités des “Rendez-vous du Doctolab” esquissent des pistes pour l’avenir. Et mettent l’accent sur la nécessaire collaboration entre les professionnels intervenants dans le champ de la santé mentale. “ Il serait heureux d’encourager davantage la communication entre nous et de créer des nouveaux espaces d’échanges pluridisciplinaires. On parle des spécialistes de la santé mentale, mais les médecins généralistes, les infirmières, les auxiliaires de vie, tous ces professionnels qui sont au premier contact avec la population, ont un énorme travail de réorientation, de convaincre les personnes de venir consulter”, poursuit Caroline Delannoy, psychologue clinicienne à Paris. 

Vers le remboursement des consultations de psychologue ?

Aujourd’hui, le prix des consultations est un frein pour des Français pourtant désireux de se faire accompagner. La crise actuelle fera-t-elle évoluer les pouvoirs publics sur la question ? Le mal-être des étudiants, très médiatisé, a permis la mise en place des “chèques psy” afin que ceux-ci puissent consulter un psychologue dans le cadre de leur parcours de soin. Les modalités de ce dispositif , annoncé pour le 1er février, doivent encore être précisées : professionnels éligibles, nombre de consultations, niveau du remboursement…

Une étude exclusive et les résultats de notre sondage à télécharger

Retrouvez les interventions de nos trois professionnels ainsi que les témoignages de médecins généralistes dans notre étude “Santé mentale des Français : psychologues, psychiatres et médecins généralistes mobilisés”, à télécharger gratuitement. Les résultats du sondage mené par Doctolib auprès de 370 psychologues en décembre 2020 y sont également détaillés et éclairés par nos interlocuteurs. 

Bonne lecture ! 

L’équipe Doctolib.