Depuis le début de l’épidémie, et plus encore depuis que déferle la deuxième vague, les alertes se multiplient sur l’impact du confinement sur la santé mentale des patients. Pour autant, le nombre de consultations chez les psychologues et psychiatres reste stable, comme le souligne notre Baromètre.

Une augmentation significative des syndromes dépressifs

Une épidémie qui n’en finit pas de durer. Et des Français qui peinent de plus en plus à supporter la situation. Les vagues successives de Covid-19, le confinement et le reconfinement pèsent lourdement sur leurs épaules – et surtout, sur leur moral. Selon une enquête de Santé Publique France, “le nombre de personnes concernées par des syndromes dépressifs a doublé entre fin septembre et début novembre”, passant de 11 % des personnes interrogées à 21 %. Un phénomène qui ne touche pas que la France : une étude publiée dans The Lancet a démontré que 18 % des Américains qui ont contracté le virus de la Covid-19 ont par la suite développé des troubles psychiatriques. Les auteurs de l’analyse estiment que ce pourcentage pourrait être le même sur l’ensemble de la planète. 

L’activité des psychologues et psychiatres reste pourtant stable

Pour autant, en dépit des alertes, les Français semblent réticents à s’ouvrir du sujet de leur santé mentale auprès de professionnels : le nombre de consultations chez les psychiatres et les psychologues affiche une stabilité certaine entre les mois de septembre et novembre, avec 33 consultations hebdomadaires en moyenne pour les premiers et 10 pour les seconds, selon les données internes de Doctolib. 

La consultation vidéo entrée dans les habitudes des professionnels de la santé mentale

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, psychiatres et psychologues ont adopté, massivement, la consultation vidéo, offrant ainsi aux patients un nouveau mode d’accès et d’échange avec eux. Un outil désormais entré dans les mœurs : depuis le reconfinement du 30 octobre, la consultation vidéo représente 38 % des consultations chez les psychiatres et 29 % des consultations chez les psychologues utilisateurs de Doctolib. Une proportion qui devrait encore augmenter, puisqu’en moyenne, 90 % des créneaux des psychologues qui la proposent sont ouverts à la consultation vidéo.

Prendre soin de sa santé mentale, un indispensable

Poursuivre ses consultations avec le psychologue ou le psychiatre, initier un échange avec eux : en période de confinement, la démarche demeure essentielle. Engagés pour la santé mentale, les professionnels de ce secteur sont mobilisés pour la continuité des soins et ont appelé les Français à ne pas y renoncer au travers de l’initiative #SoignezVous. Doctolib les soutient et les accompagne au quotidien. La santé mentale et les réponses que peuvent apporter les psychologues et psychiatres seront au cœur de prochains événements dès le mois de janvier 2021, avec, notamment une édition des Rendez-vous du Doctolab dédiée.

L’équipe Doctolib. #SoignezVous