Gagner du temps et obtenir un rendez-vous plus rapidement : voilà ce qui pousse les patients à opter pour la consultation vidéo plutôt que physique. Et qui les encourage à recommencer ! Une étude menée par Doctolib en octobre et novembre 2020 fait le point sur le rapport des Français à ce mode d’échange désormais ancré dans leurs habitudes médicales.

 

 

Le nombre de consultations vidéo a explosé en 2020 : bientôt 7 millions réalisées sur Doctolib !

Cela restera comme l’un des mots de cette année 2020. La consultation vidéo – ou téléconsultation – a connu tout au long de ces derniers mois son véritable essor. L’épidémie de Covid-19 et la mise en place du confinement au printemps ont permis aux Français contraints de rester à domicile de découvrir et d’adopter ce mode de consultation à distance, boudé jusque-là.

Au total, près de 7 millions de consultations vidéo ont été réalisées sur Doctolib, et plus de 3 millions de patients ont pu être suivis à distance par leurs praticiens. Des patients qui ont vite vu les avantages de la téléconsultation – et y ont pris goût. Une étude menée par Doctolib auprès des Français qui utilisent la plateforme fait apparaître les 3 raisons principales qui poussent les patients à opter pour la consultation vidéo, qu’ils soient des habitués ou des débutants : 

Des rendez-vous obtenus plus rapidement en vidéo

La majorité des Français interrogés estiment réduire les délais d’attente avant d’obtenir un rendez-vous de plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour quelques-uns, en optant pour une consultation en vidéo plutôt qu’au cabinet. Et se félicitent de ne plus perdre de précieuses minutes en temps de transport. 

Les patients qui “téléconsultent” ont tous les âges. 16 % des réservations sont prises par des Français âgés de 55 ans ou plus. Les femmes de la tranche d’âge 35-54 ans représentent, quant à elles, la part la plus importante parmi les Français réservant en ligne une consultation vidéo. La plupart des rendez-vous qu’elles prennent ne sont pas pour elles, mais pour leurs proches (enfants, parents…), selon les données de notre sondage.

Les hésitants ne demandent qu’à être séduits

Désormais bien connue des patients (83 % des sondés en ont entendu parler), la consultation vidéo séduit aussi une partie de ceux qui sont encore hésitants. Ainsi, 51 % des patients interrogés ayant réservé une consultation physique considèrent l’option “consultation vidéo” pour leur prochain rendez-vous. 

Et si vous proposiez à vos patients cette solution ? Adoptée par près de 20 000 professionnels de santé, la consultation vidéo Doctolib est adaptée à de nombreux usages et répond à vos problématiques et à celles de vos patients. 

 

L’équipe Doctolib.