La crise sanitaire continue d’exercer ses effets sur la population, laissant des marques parfois sur les corps, parfois sur les esprits. Les médecins généralistes le constatent aujourd’hui largement, avec une nette hausse des consultations liées à la santé mentale dans leurs cabinets, selon eux. 

Symptômes dépressifs : une tendance générale au déclin, les femmes et les jeunes en première ligne 

C’est une réalité : la santé mentale des Français décline. Les symptômes dépressifs sont en hausse de 2,5 points entre 2019 et 2020. En cause ? La crise sanitaire et tous ses annexes : la maladie, le confinement isolé, une situation financière dégradée… Un poids considérable pour des esprits fragilisés. Si toute la population semble affectée, ce sont les jeunes (de 15 à 24 ans, avec une hausse de 12 points en un an) et les femmes (une hausse de plus de 3 points) qui semblent davantage touchés, selon la Drees

Une hausse des consultations de santé mentale chez les généralistes, selon la DREES

Pour obtenir un soutien face à un trouble dépressifs, les Français consultent. Psychologues, psychiatres, psychothérapeutes… mais aussi médecins généralistes. La Drees explique ainsi que 72 % des médecins généralistes ont constaté une hausse des consultations de santé mentale pendant le second confinement, à l’automne 2020. Une tendance déjà observée au premier confinement, qui prend de l’ampleur avec la persistance de la crise. 

Faire face à une demande croissante en santé mentale : des outils et retours d’expérience

Nous avons consacré en janvier dernier les Rendez-Vous du Doctolab sur l’impact de la Covid-19 sur la santé mentale. Vous pouvez visionner le replay de ces échanges entre professionnels, et bénéficier de leurs conseils afin de prendre en charge au mieux les troubles mentaux durant cette période délicate. Vous pouvez aussi télécharger notre étude exclusive réalisée sur cette thématique. 

L’équipe Doctolib.