Peur du virus, privation de liberté, incertitude généralisée… la pandémie génère un mal-être certain. Et celui-ci se traduit par une hausse importante de la demande en accompagnement psychologique. Face à ce nouveau besoin, la téléconsultation s’est imposée comme un outil indispensable pour les psychologues. Comment l’ont-ils appréhendé ? Les patients l’ont-ils adopté ? Retrouvez notre analyse de la situation et les conseils de deux psychologues dans notre guide “La téléconsultation en psychologie : un outil clé pour la santé mentale ?” 

La téléconsultation est-elle efficace en psychologie ? 

Avant la pandémie, les psychologues n’utilisaient la téléconsultation que de façon occasionnelle. Les confinements et la nécessité de respecter les gestes barrières ont bouleversé la situation : aujourd’hui, certains réalisent plus de la moitié de leurs consultations en ligne. La plupart jugent cet outil efficace pour de nombreuses thérapies (analyse, hypnose, EMDR…), et estiment que les patients sont globalement réceptifs.

Danaë Holler, psychologue à Paris, estime que l’outil est efficace pour de nombreuses thérapies : “J’ai pu mener des séances d’hypnose par vidéo sans aucun problème, dès le début du premier confinement. Pour la pratique de l’EMDR, je me suis référée à des protocoles adaptés (publiés par les organismes de formations). Cela a donné des résultats intéressants, car ces protocoles demandent au patient de faire lui-même des gestes qui seraient effectués par le praticien lors d’une séance en cabinet. Le patient est donc encore plus actif.” 

Se former à la téléconsultation pour un meilleur confort d’utilisation

De nombreux psychologues soulignent toutefois la nécessité de s’adapter à ce nouvel outil. Ils suggèrent notamment de veiller à changer certaines habitudes, voire à suivre une formation. En particulier, ils considèrent essentiel de poser autant de questions que possible aux patients pour connaître leur environnement et pour pallier la moindre lisibilité de leur langage corporel. 

Vers un usage régulier de la téléconsultation ?

Parce qu’elle réduit la nécessité de se déplacer, et offre un surcroît de flexibilité aux thérapeutes comme aux patients, la téléconsultation présente de nombreux avantages qui perdureront au-delà de la pandémie. Elle permettrait notamment d’améliorer l’accès aux soins dans les déserts médicaux et d’élargir la patientèle des psychologues au-delà des barrières géographiques habituelles. 

L’équipe Doctolib.