Plébiscitée pendant le confinement, la consultation vidéo continue aujourd’hui à être très utilisée par les patients et les professionnels de santé, avec un usage 30 fois supérieur à celui d’avant l’épidémie de Covid-19. Vous, médecins généralistes et spécialistes, l’avez adoptée au quotidien. 

C’est devenu un geste solidement ancré dans les habitudes des Français : ils consultent leurs médecins à distance. Chaque jour de mai 2020, 41.000 consultations vidéo ont ainsi été réalisées sur Doctolib, contre pas plus de 1.500 avant le début de l’épidémie. Soit 30 fois plus ! Une tendance qui ne s’est pas démentie en juin 2020, avec 110.000 téléconsultations effectuées sur Doctolib pour les seuls trois premiers jours de ce mois. 

Mal connue des Français et peu expérimentée jusque là, la téléconsultation a explosé durant la période du confinement. Au cours de ces deux mois, 1,41 million de patients ont téléconsulté au moins une fois et 32.500 professionnels de santé s’y sont convertis. Au total, 4,6 millions de consultations vidéo ont eu lieu sur Doctolib. Loin d’être un outil provisoire, réservé à des situations de crise comme celle que nous venons de vivre, la téléconsultation s’est au contraire affirmée comme un mode d’échange durable entre médecins et patients. D’un côté comme de l’autre, chacun y trouve des avantages.

D’après un sondage réalisé par Doctolib auprès de sa communauté, les professionnels de santé :

  • apprécient pouvoir être payés pour l’ensemble de leur travail, y compris les tâches habituellement non rémunérées de conseils par téléphone ou échanges par mail avec leurs patients (57%) ;
  • se réjouissent de l’amélioration de leur confort de travail, en pouvant notamment exercer depuis chez eux sur certaines plages horaires (45%) ;
  • et saluent la possibilité qui leur est donnée de suivre plus fréquemment et plus simplement leurs patients, pour une meilleure prévention et un meilleur suivi (36%). 

Côté patients, les avantages pratiques et sécuritaires de la consultations vidéo sont évidents. Interrogés par Doctolib, les utilisateurs de ce service mettent en avant trois intérêts principaux :

  • des déplacements évités (38,5%) ;
  • une consultation de leur praticien depuis le lieu de leur choix (22%) ;
  • des rendez-vous obtenus plus rapidement (20%).

 “La consultation vidéo est une pratique médicale à forte valeur ajoutée, pour les professionnels de santé et pour les patients”, confirme Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur et président de Doctolib. “La crise a mis en lumière son utilité pour garantir un accès aux soins rapide et simple et fournir du confort de travail aux praticiens. Il faut désormais maintenir un fort niveau d’usage, tout en préservant les grands principes de notre système de santé”, poursuit-il.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la téléconsultation Doctolib : suivez ce lien.

L’équipe Doctolib