Même si les français affichent une confiance croissante envers l’ostéopathie, les professionnels qui ouvrent leur cabinet ont du mal à se faire une clientèle. Une difficulté qui s’explique… et qui peut être surmontée, grâce aux solutions proposées par Doctolib !

Appréciée mais peu utilisée encore : le paradoxe de l’ostéopathie

L’ostéopathie est aujourd’hui plébiscitée par les Français. Selon un sondage mené par Odoxa pour l’Unité Pour l’Ostéopathie (UPO) en septembre 2019, ils sont 48 % à avoir consulté un ostéopathe durant les cinq dernières années. Et 86 % à affirmer leur confiance à l’égard des ostéopathes.

Et pourtant, se faire une clientèle peut être long et difficile : l’ostéopathe qui ouvre son cabinet peine à remplir son agenda pendant de longs mois.

Une difficulté aux multiples causes :

  • le choix d’un ostéopathe se fait essentiellement de bouche à oreille. Il faut donc le temps de se faire une réputation et une patientèle !
  • l’ostéopathie n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie, et très peu par les complémentaires santé – seuls les contrats haut de gamme proposent un remboursement, toujours limité (remboursement partiel et/ou d’un nombre limité de séances annuelles).
  • les médecins sont réticents à conseiller à leurs patients de consulter un ostéopathe (ou même à leur en conseiller un à leur demande), l’ostéopathie n’étant pas considérée comme une pratique médicale intégrée au parcours de soin.

Résultat : les Français ne consultent un ostéopathe qu’occasionnellement. Et lorsqu’ils se décident, comment les attirer dans votre cabinet, alors que la concurrence est importante avec plus de 2 200 nouveaux diplômés chaque année ?

Rassurez-vous, il existe des moyens de booster le développement votre activité !

Des outils Doctolib pour lever les obstacles

Doctolib vous propose en effet différents outils qui aident à développer plus rapidement votre clientèle, en s’adaptant aux nouvelles habitudes des français.

  • Gagnez en visibilité !

Si le bouche-à-oreille reste essentiel – et là, c’est votre professionnalisme, la qualité de votre accueil et de vos soins qui feront la différence – attirer les premiers clients reste essentiel. Et pour cela, c’est sûr les outils en ligne qu’il faut miser.

Créez votre page sur Doctolib et présentez votre formation, vos spécialités, les soins proposés ou non. Cette communication en toute transparence inspire confiance, et vous fait gagner du temps : vous n’avez plus à répondre à des appels téléphoniques de demandes de renseignement.

  • Attirez les clients proches de votre cabinet

En créant votre page sur Doctolib, vous devenez immédiatement visible pour ses millions d’utilisateurs. Vous apparaitrez en particulier dans les recherches « de proximité ». En effet, les français recherchent, pour raisons pratiques, un ostéo proche de leur domicile ou de leur lieu de travail. Si c’est votre cas, vous apparaitrez sur la carte présentée par Doctolib après une recherche. Vous pourrez ainsi capter plus facilement les 19% de français qui sélectionnent leur ostéopathe par proximité géographique, selon l’étude Odoxa ! Plutôt intéressant quand on sait que 1,5 millions de recherches du mot “ostéopathe” ont lieu chaque mois en moyenne par des patients en quête de soins. 

  • Gardez le contact…

L’agenda en ligne simplifie la prise de rendez-vous. Un point essentiel, car un patient qui souhaite consulter un ostéopathe est souvent stressé et impatient : il aura donc tendance à renoncer s’il tombe sur un répondeur téléphonique. Et il contactera un autre professionnel. En revanche, s’il accède à un agenda, sur lequel il peut visualiser les créneaux disponibles et choisir celui qui lui convient, il sera rassuré et prendra rendez-vous !

L’agenda en ligne, accessible 24h/24 et 7j/7, est aussi plus souple et pratique pour le client, qui peut appeler au moment où il est libre… ou même en pleine nuit, lorsqu’il se dit qu’il est grand temps de consulter un ostéopathe !

  • …en toutes circonstances

Durant le confinement imposé par la crise Covid, les cabinets d’ostéopathie ont été fermés. Mais un ostéopathe ayant fait le choix de Doctolib a eu plus de facilité à conserver le contact avec ses clients (ou futurs clients).

Il pouvait leur adresser des messages pour indiquer la fermeture du cabinet, leur signaler sa réouverture, ou tout simplement pour leur faire part de son soutien ! De plus les clients pouvaient continuer à fixer des rendez-vous, planifiés après le déconfinement…

Avec Doctolib, vous êtes toujours « présent »… même lorsque vous n’êtes pas disponible.

Doctolib et l’ostéopathie : en phase !

Près d’un français sur deux (48 %) a consulté un ostéo au cours des 5 dernières années, et près d’un sur 4 (23 %) durant les douze derniers mois. Mais sur la tranche d’âge 25-34 ans, les chiffres grimpent : ils sont respectivement de 58 %  et 39 %.

Et c’est justement cette génération de « jeunes connectés, avec toujours leur smartphone à portée de main » qui auront le réflexe de fixer leur rendez-vous en ligne : une raison de plus de passer à l’agenda partagé Doctolib.

Quand un « pro » partage ses conseils

Les atouts de Doctolib, Vincent, ostéopathe à Paris, les connaît : il a su en tirer profit pour développer son activité. Utilisateur de Doctolib depuis 2 ans, il explique avoir présenté sur sa page de présentation « une description de l’ostéopathie telle que je la vois, ce que je faisais ou pas, mes spécialités… ». 

Il insiste également sur l’importance de mentionner sa formation : un conseil judicieux, puisque 63 % des français affirment souhaiter un meilleur encadrement de la formation et de l’exercice de l’ostéopathie.

Plus étonnant, Vincent nous prouve qu’il ne faut pas hésiter à afficher ses petits « plus » auquel on n’aurait pas forcément pensé initialement. Ainsi, il a attiré de nombreux clients issus de la communauté sud-américaine, en précisant qu’il parlait espagnol !

Il apprécie également le gain de temps et de disponibilité offert par Doctolib, d’avoir « plus de patients et moins d’appels »….

Il partage son expérience et ses conseils dans une vidéo (@lachainesanté), à découvrir sans tarder (et tout le compte Instagram de cet ostéo connecté et inspirant mérite aussi votre visite !). 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Comme je vous le disais en story, j’ai aujourd’hui autant de consultations d’ostéo que de kiné • Petit #flashback : J’avais ouvert un cabinet d’ostéo dès l’obtention de mon D. O. et j’avais décidé à l’époque de ne communiquer que d’une manière hyper bornée traditionnelle. Sans utiliser internet 🌐 avec de jolis petits courriers par centaines à tous les praticiens du coin • Puis il y a 2 ans j’ai tout plaqué pour tenter de construire mon activité de toute pièce dans un contexte ultra concurrentiel qu’est Paris intra-muros 📍#ificanmakeithere • Au delà de mon obsession pour le travail bien fait, mon ancienne stratégie avait ses limites. On n’est plus dans les annees 90, les patients et les praticiens utilisent @doctolibpro de manière quotidienne avec tous les avantages que je décris dans la vidéo ⬆️ • Du côté de l’ostéopathe, il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas remboursés par la sécu et qu’il est par conséquent fondamental de se faire connaître en ayant une visibilité de qualité sur internet. Parce que le bouche à oreille c’est lent à mettre en place • Les chiffres officiels que @doctolibpro m’a fournis sont édifiants: 1,5 M de patients cherchent le mot « Osteopathe » par mois en ligne 😳 • La réussite pro c’est comme la douleur c’est TOUJOURS multifactoriel. Je ne peux recommander que de se concentrer sur l’ensemble des facteurs pour progresser. Et tout ce qui est décrit dans la vidéo en solutionne une partie • Cette vidéo est en partenariat officiel avec @doctolibpro, qui m’a fourni les chiffres et statistiques officiels – En savoir plus : https://doctolib.info/lachainesanteVF • De quoi voudriez-vous que je parle en plus concernant mon activité ? Dites-moi en commentaire 💬

Une publication partagée par Vincent (@lachainesante) le

L’équipe Doctolib.