Depuis mi-mars, les cabinets médicaux sont désertés. Entre janvier et avril 2020, leur fréquentation s’est effondrée : le nombre de consultations a chuté de 47% chez les généralistes et de 71% chez les spécialistes, selon les chiffres de Doctolib. Ce renoncement aux soins laisse augurer des lendemains difficiles : pour les patients, avant tout, qui se sont mis en danger en négligeant leur santé et pour vous, médecins, qui allez faire face à une population sans doute plus atteinte et plus en attente encore de soins.

Dans cette situation inédite, c’est un triple défi que vous allez devoir relever : renouer le contact avec votre patientèle, assurer la reprise et continuer à vous protéger et protéger vos patients.

Voici 3 conseils pour vous aider à gérer le déconfinement avec Doctolib :

1 - Accompagner les patients

Vos patients comptent sur vous, faites-leur savoir que vous êtes disponible pour eux.
Communiquez. Avec Doctolib, vous échangez facilement avec votre patientèle. A travers la mise à jour de votre profil en ligne, vous faites savoir que votre cabinet est prêt à l’accueillir de nouveau. Le site Doctolib reçoit chaque mois 50 millions de visites, l’impact est donc majeur. En complément, l’envoi d’e-mails vous permet de communiquer de façon proactive avec vos patients.
Ouvrez votre agenda. Un Français sur 2 gère déjà ses rendez-vous médicaux sur Doctolib. Disponible 24h/24 et 7j/7, la prise de rendez-vous en ligne est simple, autonome et flexible. Les SMS et emails de rappel envoyés en amont de la consultation contribuent à la réduction du nombre de rendez-vous non honorés.
Téléconsultez. L’usage de la consultation à distance s’est démocratisé à la faveur de l’épidémie de Covid-19. Meilleur moyen de maintenir l’accès aux soins pour les patients en ces temps de confinement, la téléconsultation maintient aussi l’activité. Les 20 000 généralistes qui l’ont mise en place ont constaté une hausse de 46% de leurs consultations depuis mars. Les Français s’y sont convertis : le nombre de rendez-vous pris en consultations vidéo sur Doctolib est passé de 1 000 à 100 000 par jour en un mois.

2 - Gagner en temps et en efficacité

Les semaines qui viennent vont bouleverser votre exercice et votre quotidien. Les comportements (parfois difficilement prévisibles) de votre patientèle, et les fluctuations de l’épidémie vous obligent à une grande flexibilité.
Vos patients d’abord. Avec Doctolib, vous pouvez vous concentrer sur la réorganisation de votre cabinet et l’accueil de votre patientèle. Nombre d’appels réduits, reprogrammation en un clic des rendez-vous annulés pendant le confinement, notifications automatiques à vos patients : quelle que soit l’évolution des consignes sanitaires, vous restez agile.
Une organisation flexible. Pour redémarrer sans être sous l’eau et satisfaire votre patientèle, rien ne vaut un agenda optimisé. Doctolib vous permet de le personnaliser selon votre activité et vos expertises. Remplissez-le en consacrant des plages horaires spécifiques à certains types de patients (ALD, grossesse, post-Covid-19…) ou motifs de consultation (suivi, urgence…). Vos consultations au cabinet et en vidéo se gèrent simplement et de façon sécurisée avec le même logiciel, et votre agenda est accessible où et quand vous le souhaitez.

3 - Protégez vous et vos patients

La vigilance face au Covid-19 reste plus encore de mise après le 11 mai, tant une deuxième vague est redoutée. Pour vous, cela implique une organisation spécifique. Un circuit Covid-19. Lors de la prise de rendez-vous sur Doctolib, les patients présentant des symptômes sont identifiés grâce à un questionnaire. Vous pouvez ainsi paramétrer votre agenda afin que ces malades bénéficient de plages dédiées, à l’écart des autres patients. Le respect des gestes-barrière. Port d’un masque, lavage des mains, distances à maintenir : Doctolib vous permet d’envoyer à vos patients les consignes d’hygiène que vous souhaitez appliquer au sein du cabinet dans les e-mails de confirmation de rendez-vous. La protection par téléconsultation. Le manque de matériel pour vous protéger vous a mis en difficulté et en danger pendant cette pandémie. La consultation vidéo vous permet de suivre vos patients sans équipement de protection et en limitant les risques de contamination pour vos patients.