Les plannings de consultations des chirurgiens-dentistes sont bien remplis. Un simple retard peut bouleverser toute l’organisation de la journée : il est essentiel de limiter autant que possible les retards des patients, et de savoir les gérer lorsqu’ils surviennent. La Binhas Global Dental School et Doctolib dispensent leurs conseils pour bien gérer les retards dans une vidéo exclusive de notre série “Tenons le cap”

La première étape : être exemplaire

Si l’on demande de la ponctualité aux patients, il convient d’être soi-même à l’heure aux rendez-vous ! Il est essentiel que l’équipe dentaire montre l’exemple. Pour le service rendu aux patients d’une part, et pour l’image que vous renvoyez de votre cabinet d’autre part. Si un retard arrive exceptionnellement, prenez alors soin de prévenir le patient bien entendu. 

Des conseils et des outils pour limiter le risque de retard côté patient

Plusieurs mesures peuvent être facilement mises en œuvre pour éviter les retards des patients. Bien communiquer l’importance d’être à l’heure pour vous et pour leurs soins, regrouper des actes, clarifier le projet de traitement… Mais aussi leur demander d’arriver un peu en avance au rendez-vous, ou encore envoyer un rappel de la consultation, comme le propose automatiquement la prise de rendez-vous en ligne via Doctolib. Ces outils amènent à une vraie sensibilisation des patients, selon Natacha Brouillet, consultante à la Binhas Global Dental School

Savoir agir en cas de retard

Si une personne est toutefois en retard, n’hésitez pas à la contacter afin de savoir si elle pourra venir au rendez-vous. Et le cas échéant, voyez si vous avez encore le temps de réaliser les actes prévus. Si ce n’est pas possible, il convient de fixer un nouveau rendez-vous. Plutôt que la culpabilisation, misez sur la pédagogie pour éviter que les retards ne se répètent : appuyez sur le fait que les retards influent directement sur votre activité, et donc sur les soins. Retrouvez tous les conseils de Natacha Brouillet dans la nouvelle vidéo de la série “Tenons le cap !”

 

L’équipe Doctolib