C’est un défi nouveau pour les kinésithérapeutes. Les patients infectés par la Covid-19 nécessitent une prise en charge complète, complexe et inconnue. Antoine, connu sous le nom de “Cerveau Musclé” sur Instagram, interviendra aux Rendez-vous du Doctolab sur le sujet qui auront lieu le 24 mars prochain. En attendant, il nous livre son retour d’expérience et quelques conseils. 

Retrouver le souffle et la forme : la prise en charge pluridisciplinaire comme moteur

Les patients infectés par le SARS-CoV-2 sont nombreux à souffrir de séquelles respiratoires qui peuvent être handicapantes. En effet, une étude publiée par le Lancet estime à 8 sur 10 la proportion de personnes qui ont été malades et qui souffrent d’un Covid long, avec au moins un symptôme persistant 6 mois après l’infection. 

Antoine le constate : “le traitement du covid long est complexe, c’est une grande inconnue pour les soignants. La littérature scientifique est encore maigre sur le sujet, et la stratégie de prise en charge en est à ses balbutiements. En tant que kiné, je pratique parfois le réentrainement à l’effort pour les patients qui ne présentent pas de contre-indications médicales. Certains patients souffrent d’une grande fatigue post-exercice, comme dans le syndrome de fatigue chronique. On recommandera à cette catégorie de personne de ne pas faire d’exercice et d’économiser leur énergie.” 

En plus des exercices respiratoires et de la rééducation à l’effort, Antoine mentionne la pluralité de la prise en charge : “nous travaillons avec les médecins généralistes, les cardiologues, les pneumologues… mais il semble aussi que le virus s’attaque au système nerveux. Je commence à envisager un adressage de certains patients vers un neurologue.” 

Covid long et santé mentale : un stress omniprésent pour les patients

Antoine est confronté aussi aux répercussions psychiques de la maladie. “Pour les patients qui subissent un covid long, le stress est omniprésent, et leur santé mentale s’en voit durablement dégradée. Certains souffriraient même d’un syndrome qui s’apparente au stress post-traumatique. Je n’hésite pas à leur conseiller une prise en charge psychologique ou psychiatrique. On est là pour prendre soin des gens, et cette écoute en fait partie.” 

Un stress envahissant, qui a aussi des conséquences physiques. “Le stress aggrave le syndrome d’hyperventilation. Je remarque ces symptômes surtout chez les personnes qui ont souffert d’une forme non grave, mais qui continue de peser sur leur quotidien. Nausées, vertiges, respiration trop rapide… Le stress est un majorant de ces symptômes.

Les Rendez-vous du Doctolab : l’impact de la crise sanitaire sur la pratique des kinés. Inscrivez-vous ! 

Doctolib organise le 24 mars prochain à 19h30 des Rendez-vous du Doctolab pour les kinésithérapeutes. Au programme : la crise sanitaire et ses répercussions sur votre pratique, la prise en charge des covid longs, un point sur la coordination des soins… Antoine (alias “Cerveau Musclé”), “Major Mouvement” et Hugues Gauchez, apporteront leur expérience, leur expertise et aborderont les sujets qui vous intéressent. Inscrivez-vous gratuitement à cet événement exclusif ! 

L’équipe Doctolib.