Laurence, 43 ans, est rédactrice freelance à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Elle doit régulièrement réaliser des séances de kinésithérapie pour des problèmes de dos. Avec l’agenda en ligne, la prise de rendez-vous est plus fluide, déplacer un rendez-vous ou un call est plus simple. Elle vit les périodes de soins de façon moins pesante. Témoignage.

Votre kinésithérapeute propose depuis quelques mois la prise de rendez-vous sur un agenda en ligne Doctolib. Qu’est-ce que cela a changé pour vous ?

Tout ! Rédactrice freelance, je travaille de chez moi, et j’ai l’habitude de m’organiser en toute autonomie. Alors, être obligée de téléphoner à mon kiné pour fixer un rendez-vous, tomber sur sa messagerie, attendre qu’il me rappelle, passer de longues minutes avec lui en ligne pour trouver un créneau qui nous convenait à tous les deux… cela me semblait une perte de temps et un manque d’efficacité. J’en venais à hésiter à prendre rendez-vous, agacée à l’avance…

 Quand utilisez-vous l’agenda en ligne pour prendre rendez-vous ?

Malheureusement souvent, car j’ai des problèmes de dos récurrents. Mon kiné et moi, c’est une longue histoire ! Je sais qu’il vaut mieux prévoir un rendez-vous au plus vite lorsque la douleur apparaît, sous peine de finir complètement coincée… Bien souvent, c’est le matin en prenant mon café : je planifie ma journée et j’en profite pour programmer un rendez-vous.

Êtes-vous satisfaite de ce nouveau mode de fonctionnement ?

Totalement. En ayant la possibilité de fixer un rendez-vous sans attendre les heures d’ouverture du cabinet, de choisir mon horaire tout en consultant mon agenda professionnel, je ne vis plus les séances de kiné comme une contrainte. J’ai l’impression de garder le contrôle.

Avant, quand le kiné me proposait une date, j’acceptais parfois même si ce n’était pas vraiment pratique pour moi, pour éviter de le déranger trop longtemps et parce que j’ignorais s’il avait d’autres créneaux disponibles. Avec l’agenda en ligne, je vois les différents rendez-vous libres, je choisis sans pression puisque mon kiné n’est pas en train d’attendre ma réponse… En fait, je choisis vraiment.

Depuis la mise en place de l’agenda en ligne, j’apprécie aussi que mon kiné ne m’abandonne plus en pleine séance pour répondre au téléphone, qui sonne moins souvent.

 

« Avec l’agenda en ligne, je vois les différents rendez-vous libres, je choisis sans pression puisque mon kiné n’est pas en train d’attendre ma réponse… En fait, je choisis vraiment. »

 

Une anecdote à partager ?

Il y a quelques temps, je devais absolument trouver un créneau pendant une réunion professionnelle. Tout en discutant avec mon client au téléphone, je me suis connectée à l’agenda en ligne de mon kiné et déplacé un rendez-vous en quelques clics. Sans l’agenda partagé, j’aurais dû appeler mon kiné et lui laisser un message, attendre qu’il me rappelle, rappeler mon client ensuite une fois que le rendez-vous aurait été fixé. Bref, perdre du temps et en faire perdre à tout le monde !

Recommanderiez-vous cette façon de fonctionner à vos proches ?

Non seulement je recommande à mes proches de profiter de cette autonomie qui leur est offerte, mais mieux encore, je considère que l’utilisation d’un agenda en ligne est désormais un critère de choix d’un professionnel de santé. Surtout dans le cas du kiné, que l’on ne rencontre pas ponctuellement, mais généralement en séries de rendez-vous, parfois longues.

 

« L’agenda en ligne est désormais un critère de choix d’un professionnel de santé. Surtout dans le cas du kiné, que l’on ne rencontre pas ponctuellement, mais généralement en séries de rendez-vous, parfois longues. »

 

Avez-vous testé la téléconsultation ?

Avec le kiné, pas encore… mais c’est prévu. Passer certaines séances en téléconsultation me permettra de profiter de son regard sur mes postures lors des exercices, sans avoir à me déplacer. Ce serait un gain de temps important. Cela me semble une évolution naturelle : je suis déjà une adepte convaincue de la téléconsultation médicale.

Que diriez-vous à des patients ou des soignants hésitants face à la téléconsultation ?

Il ne faut pas penser que les services en lignes déshumanisent. Au contraire ! Le temps que me fait gagner la téléconsultation, je le consacre à mes proches. Et je préfère passer du temps au téléphone avec mes amis, plutôt qu’avec mon kiné pour prendre ou déplacer rendez-vous.     

Le mot de la fin ?

Il sera pour mon kiné. Quand j’appelais pour prendre rendez-vous, je l’entendais feuilleter rageusement son agenda papier en soupirant… j’avais toujours l’impression de déranger. J’aurais peut-être fini par ne plus l’appeler. Heureusement qu’il a opté pour l’agenda en ligne !

 

« Quand j’appelais pour prendre rendez-vous, je l’entendais feuilleter rageusement son agenda papier en soupirant… j’avais toujours l’impression de déranger. J’aurais peut-être fini par ne plus l’appeler. Heureusement qu’il a opté pour l’agenda en ligne ! »

 

L’équipe Doctolib.